ELLE DANSE, ENSEMBLE

ACTUALITES

GEOGRAPHIE & Cultures, “Géographie de la danse”, n°96, Paris, éd. L’Harmattan, septembre 2016

DANSE

Publication du texte, « Elle danse, ensemble » pour le numéro consacré à la danse et territoires où « la géographie culturelle se penche sur le corps dansant, ce qu’il nous dit de l’espace et des relations singulières qu’il entretient avec d’autres corps dansants, des musiques, des décors, un public. La géographie de la danse se nourrit d’approches historiques, anthropologiques, des épistémologies féministes et des études postcoloniales, mais aussi des espaces de pratique, des liens entre danse et politique, de la circulation des danses, des hybridations et des métissages. »

Les éditions L’Harmattan / Géographie et cultures

DANSE

ABSTRACT

Le corps est le grand oublié des espaces étudiés et des espaces conçus, non pas dans ce qu’il paraît, mais dans ce qu’il est. De façon générale, notre histoire personnelle et collective tend à nous le faire oublier, à lui donner peu de place. Or, le corps possède une somme de connaissances qui va bien au-delà de la simple intuition. Déjà, nos sens nous fournissent une quantité d’informations, ce sont d’excellents indicateurs de notre ressenti spatial. Ils nous guident dans l’accueil ou le rejet de notre environnement, dans la possible adaptation ou appropriation du lieu. La danse ou la simple mise en mouvement, individuelle et collective, s’avère un outil précieux pour nous amener sur le chemin de notre corps : elle ancre, nous met en lien, nous éveille à nous-mêmes pour nous révéler ce que nous sommes et ce que nous faisons. Et c’est seulement, à partir de notre corps, en le pratiquant, que nous pouvons pratiquer l’espace, explorer le monde, et ainsi, espérer le comprendre.

DANSE

The body is the great forgotten in the studied spaces and in the made spaces, not solely in what it seems to be, but in what it actually is. In general, our personal and collective history tends to make us forget it, to allocate him few space. However, the body owns a compound of knowledges that spans well beyond simple intuition. Indeed, our senses provide to us an amount of informations, which are excellent indicators of our space felt. They guide us in receipting or rejecting our environment, in the potential adaptation or appropriation of the place. The dance or the simply “mise en” movement, individual and collectively, they show up as a precious tool to take us through the path of our own body: it anchors, puts us in touch, awakens us to ourselves to reveal us what we are and what we do. And only, from our body, by practicing it, that we can practice space, explore the world, and so, having the hope of understanding it.

-

El cuerpo es el gran olvidado de los espacios estudiados y de los espacios concebidos, no en tanto en lo que parece, pero en lo que es. En general, nuestra historia personal y colectiva tiende a hacérnoslo olvidar, a prestarle menos espacio. Ahora bien, el cuerpo posee una suma de conocimientos que va mucho mas allá de la simple intuición. Así, nuestros sentidos que nos proporcionan una gran cantidad de informaciones, son excelentes indicadores de nuestra sensación espacial. Nos guían en la acogida o el rechazo de nuestro entorno, en la posible adaptación o apropiación del lugar. La danza o la simple “puesta en movimiento”, individual o colectiva, se revelan como instrumentos preciosos para inducirnos hacia el camino de nuestro cuerpo : nos ancla, nos enlaza, nos despierta a nosotros mismos para revelarnos lo que somos y lo que hacemos. Y solamente, es a partir de nuestro cuerpo, practicándolo, que podemos practicar el espacio, explorar el mundo, y así, esperar poder entenderlo.

DANSE

DANSE

Photographies : © Florence Marchal